Back to top

Almanach de l'enseignement postsecondaire 2019

L'Almanach de l'enseignement postsecondaire au Canada de l'ACPPU révèle, entre autres points saillants, que les universités financent de plus en plus leur exploitation auprès de sources privées, principalement en facturant des droits de scolarité. Cette publication présente également des séries de comparaisons de données sur les plans national-provincial et international, de même que des statistiques sur les salaires des membres du corps universitaire selon le sexe; l’effectif étudiant, les diplômés et les prêts d’études; le rapport étudiants-enseignant; et la recherche universitaire.

*Pour consulter les éditions prédécentes de l'Almanach, veuillez contacter notre équipe de recherche

Table des matières

1 Canada et le monde

Le Canada se démarque des autres membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OECD) par sa très bonne performance relativement à un indicateur : le nombre de diplômés adultes au niveau tertiaire. Toutefois, il se situe tout au plus dans la moyenne en ce qui a trait à d’autres indicateurs clés, comme le rapport étudiants-enseignant, les diplômes d’études supérieures, l’intensité de la recherche et le financement public. Le Canada se classe parmi les derniers pour certains indicateurs – par exemple, il arrive 26e sur les 32 pays membres de l’OCDE pour ce qui est de la proportion de femmes titulaires d’un doctorat. Selon les dernières données disponibles, le Canada occupait la 27e position en 2016 relativement au financement public de l’éducation postsecondaire, et la 16e, pour le rapport étudiants-enseignant. Le taux de croissance annuel de ses dépenses en recherche et développement est le deuxième plus bas depuis 2000. Lorsque l’OCDE publiera de nouvelles données, nous saurons si les investissements effectués par le Canada dans la recherche fondamentale en 2018 ont eu un effet quelconque sur la compétitivité du pays en matière de recherche.

2 Canada et les provinces

Les dépenses du gouvernement fédéral dans l’éducation postsecondaire représentent encore 0,2 % du PIB. Cette stagnation se répercute sur les orientations de chaque province en matière de droits de scolarité et de dépenses. Même si le niveau de financement de l’éducation postsecondaire varie d’une province à l’autre, on remarque une dépendance générale de plus en plus forte à l’égard de sources privées, particulièrement les droits de scolarité des étudiants étrangers, pour pallier l’insuffisance du financement. Cette section présente aussi des données sur la rémunération des recteurs, auxquelles s’ajoutent, pour la première fois, des données sur le secteur collégial.

3 Personnel académique

Le salaire moyen des professeurs d’université permanents a augmenté d’à peine plus de 2 % en 2017-2018. Le nombre de professeurs permanents dans les universités et les collèges au Canada ne suit pas la demande. En dépit d’un certain rattrapage effectué ces dernières années, des écarts persistent dans la plupart des établissements entre les salaires moyens des professeures et des professeurs d’université à temps plein, particulièrement dans les rangs de professeur titulaire et de professeur adjoint. Si l’on observe une présence accrue des femmes dans le corps professoral depuis dix ans, celles-ci sont surreprésentées dans les échelons inférieurs et forment un peu plus du quart seulement des professeurs titulaires. Les données indiquent que les emplois sont de plus en plus précaires dans le milieu académique, comme le montre la baisse du pourcentage de professeurs d’université permanents entre 1999 (80 %) et 2017 (71 %).

4 Étudiants

Les dernières décennies ont été marquées par une explosion de l’effectif étudiant au Canada. De 2005 à 2015, l’effectif universitaire à temps plein est passé de 780 000 étudiants à plus d’un million. Les droits de scolarité au premier cycle ont suivi la même courbe ascendante, passant d’une moyenne de 1 700 $ à plus de 7000 $ (soit le triple) en 2018. Une comparaison des droits de scolarité moyens au pays indique que l’Ontario a les droits les plus élevés (10 028 $) et Terre-Neuve-et-Labrador, les plus bas (2 776 $).

5 Recherche

Les données confirment le sous-financement des sciences humaines et sociales par les conseils subventionnaires. Bien que 40 % des chercheurs universitaires à temps plein enseignent dans ces domaines, la part du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) dans les fonds fédéraux accordés aux conseils subventionnaires s’est établie à seulement 13 % en 2017. Et même si plus de chercheuses universitaires sont aujourd’hui titulaires d’une Chaire de recherche du Canada, l’équité demeure un objectif à atteindre. En 2018, deux sur cinq chaires de niveau 2 et seulement une sur cinq chaires de niveau 1 étaient détenues par des femmes.

Notes techniques

Fichiers Excel

Tous les tableaux et figures sont téléchargeables en format Microsoft Excel.

Définitions

À moins d’indication contraire, les définitions ci-dessous reflètent la population statistique citée dans les tableaux.
Collège : S’entend d’un collège communautaire ou d’un institut d’arts appliqués et de technologie ou d’un Cégep.
Postsecondaire : S’entend d’une université, d’un collège communautaire ou d’un institut d’arts appliqués et de technologie ou d’un Cégep, et d’écoles de formation professionnelle, à l’exception des écoles de commerce.

italiques : Résultats estimatifs

p:     Estimation préliminaire
r:      Estimation révisée
-:      Pas de résultats ou résultats non disponibles
--:    Résultats non significatifs
x:     Résultats supprimés à des fins de confidentialité
E     À utiliser avec prudence

Acronymes

ETP = Équivalent temps plein [(données à temps plein) plus (données à temps partiel divisées par 3,5)]
FLE = Fin de l’exercice
PIB = Produit intérieur brut
CRSH = Conseil de recherches en sciences humaines
CRSNG = Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie
IRSC = Instituts de recherche en santé du Canada
FCI = Fondation canadienne pour l’innovation

Tout au long de l'Almanach de l'ACPPU sur l'enseignement postsecondaire, on fait souvent référence aux dollars corrigés en fonction de l'inflation.  Le modèle suivi (par exemple, 2013 $) se rapporte à l'année en fonction de laquelle toutes les autres années ont été normalisées.