Back to top

Points forts du Conseil de l’ACPPU / Lauréats et lauréates des prix de l’ACPPU

Points forts du Conseil de l’ACPPU / Lauréats et lauréates des prix de l’ACPPU

Prix pour l’équité

De gauche à droite : Shree Mulay, Audrey Kobayashi, Marjorie Griffin-Cohen, Susan Prentice et Louise Forsyth. Absentes: Glenis Joyce, la regrettée Wendy Robbins et la regrettée Michèle Olivier.

Un groupe de huit femmes ont été reconnues pour leur effort collectif de lutte contre la discrimination dans le programme des Chaires de recherche du Canada (CRC). Ces femmes sont Marjorie Griffin-Cohen (Université Simon Fraser), Louise Forsyth (Université de la Saskatchewan), Glenis Joyce (Université de la Saskatchewan), Audrey Kobayashi (Université Queen’s), Shree Mulay (Université Memorial), Susan Prentice (Université du Manitoba), les regrettées Wendy Robbins (Université du Nouveau-Brunswick) et Michèle Olivier (Université d’Ottawa).

La communauté de la recherche au Canada est énormément redevable envers ces femmes qui, il y a 18 ans, ont défié les biais systémiques dans le programme des CRC et envers les six autres femmes qui ont poursuivi la lutte en exigeant des comptes dans le cadre d’un appel en 2017. Cette action en justice a donné lieu à d’importants changements dans le programme et plus largement au sein des institutions.


Prix Lee-Lorch — Geoff Rayner-Canham

Photo : Marelene Rayner-Canham

Le Prix Lee-Lorch a été décerné à Geoff Rayner-Canham, professeur et chercheur honoraire et professeur émérite du département de chimie et des sciences de l’environnement de l’Université Memorial. Universitaire remarquable, éducateur dévoué et source d’inspiration pour l’ensemble de la communauté, le professeur Rayner-Canham a reçu de nombreux prix d’excellence en enseignement, en recherche et en promotion de la science. Depuis plus de quarante ans, il multiplie les efforts pour convaincre les jeunes d’étudier en chimie, en particulier les filles. Il s’est fait le champion des sciences partout à Terre-Neuve-et-Labrador, mettant sur pied un programme de promotion destiné aux communautés éloignées des Inuits, des Innus et des Micmacs.


Prix Donald-C.-Savage — Helga Hallgrímsdóttir

Photo : University of Victoria photo services

Helga Hallgrímsdóttir, de l’University of Victoria Faculty Association, est lauréate du Prix Donald-C.-Savage pour l’apport exceptionnel à la promotion de la négociation collective. Ses efforts incessants pour assurer l’implication des membres de l’association ont renforcé le caractère démocratique du syndicat et favorisé des gains pour les membres.


Prix Sarah-Shorten — Geneviève Boulet

Geneviève Boulet, professeure agrégée en didactique des mathématiques à l’Université Mount Saint Vincent, a reçu le Prix Sarah-Shorten en reconnaissance de ses réalisation exceptionnelles pour l’avancement des femmes dans les universités et collèges canadiens. Mme Boulet a occupé plusieurs postes au sein de la Mount Saint Vincent University Faculty Association (MSVUFA), dont celui de négociatrice en chef. Elle a été la première femme à exercer ces fonctions. Elle a largement contribué à défier l’oppression du système patriarcal dans le secteur de l’enseignement supérieur par son approche féministe de la négociation et par son œuvre éducative visant l’avancement des femmes et des filles dans le domaine des mathématiques. Mme Boulet a contribué à l’analyse de la convention collective de la MSVUFA menant à de nombreux gains importants pour les membres des groupes d’équité, notamment une amélioration de congés, comme les congés pour violence familiale, pour soins de compassion et pour proches aidants.


Prix des bibliothécaires et des archivistes pour services émérites — Harriet Sonne De Torrens

Photo : M. Torrens

Le Prix des bibliothécaires et des archivistes pour services émérites a été décerné à Harriet Sonne De Torrens de l’Université de Toronto. C’est à l’Université de Toronto, dans le cadre de son mandat au Comité des bibliothécaires de l’association de personnel académique, en 2007, qu’elle a commencé ses efforts pour unir les bibliothécaires d’université et défendre leurs intérêts. Elle a depuis occupé divers postes au sein de l’association. La carrière d’Harriet Sonne De Torrens est un bon exemple de persévérance dans le militantisme et la défense des intérêts. Elle a apporté un nombre véritablement impressionnant de contributions à l’avancement du statut et des conditions de travail des bibliothécaires d’université. Elle est l’auteure d’articles et de chapitres consacrés à la liberté universitaire pour les bibliothécaires d’université, au statut académique, à l’autonomie professionnelle, à l’importance de prendre part à des activités savantes, à l’histoire du militantisme des bibliothécaires d’université à l’Université de Toronto, ainsi qu’à ce qui confère à la défense des intérêts son caractère si crucial.


 

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/council-highlights-brendaaustin-rev.png?itok=4peGAatd
mai 2021

Points forts du Conseil de l’ACPPU / Nouvelles

Sanction de blâme contre l’administration de l’Université de Toronto concernant la controverse... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/academicadvisor-questionmark_2.png?itok=Rv1YERbX
mai 2021

Au cœur de la question

M.V. d’Ottawa écrit Je suis professeur à la leçon et j’ai donné trois cours aux sessions... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/interview-jane-mcalevey.png?itok=caNKE0sA
mai 2021

Entretien / Jane McAlevey

Jane McAlevey est chargée de politiques principale au centre d’études sur le mouvement syndical... Lire la suite