Back to top

Actualités / John Smol reçoit le prix Lee-Lorch

Actualités / John Smol reçoit le prix Lee-Lorch

Professor John Smol

En avril dernier, l’assemblée du Conseil a honoré John Smol, professeur de biologie à l’Université Queen’s, en lui décernant le prix Lee-Lorch.

Ce prix est remis chaque année pour souligner les réalisations exceptionnelles d’un membre du personnel académique dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et des services.

Le lauréat 2018 est le fondateur et codirecteur du Paleo­ecological Environmental Assessment and Research Lab, un groupe d’environ 30 chercheurs, boursiers postdoctoraux et étudiants de cycle supérieur qui étudient principalement les changements environnementaux passés et plus lointains. Pendant plus de trois décennies, John Smol a également dirigé des recherches sur les lacs dans l’Arctique circumpolaire. Il est réputé être l’un des grands spécialistes mondiaux sur le changement climatique. Auteur prolifique, il a à son actif 21 livres et plus de 500 articles de revue et collaborations à des livres.

« Dans le meilleur des cas, la classe politique et le grand public n’exploitent pas le plein potentiel de la science. Dans le pire des cas, la science est interprétée, présentée et utilisée de manière erronée », a-t-il déclaré aux délégués présents à l’assemblée du Conseil à l’occasion du dîner organisé en son honneur le 28 avril. Il a ajouté que le tiers des Canadiens ne croit pas que les hommes et l’industrie sont responsables du changement climatique.

Très critique des 10 années de l’administration conservatrice, le lauréat a fait un vibrant plaidoyer pour la science et la valeur des politiques fondées sur des données probantes. Il a aussi insisté sur l’importance des instituts de recherche financés par l’État comme la Région des lacs expérimentaux (RLE). Pour mettre les choses en perspective, il a fait observer que le gouvernement fédéral s’apprête à renouveler sa flotte de chasseurs à réaction à raison de 85 millions de dollars par avion, une somme qui assurerait le fonctionnement de la RLE pendant 44 ans.

« Les scientifiques doivent prendre la parole et participer au débat public. Les enjeux sont trop grands pour rester à l’écart. Nous devons rétablir la confiance du public dans la science. »

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/cover-mayjune2018-anxiety.png?itok=HXzV8M62
mai, 2018

Les universitaires et l’anxiété

Pour la plupart d’entre nous, apprendre que nous avons une malformation du cerveau serait une... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-ifut.png?itok=sFbWEtBO
mai, 2018

Actualités / Le secteur de l’enseignement supérieur irlandais en eaux troubles

Aidan Seery, président de l’Irish Federation of University Teachers, a dit aux délégués de... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-renisonjoinscaut-v2.png?itok=os9ee3Rn
mai, 2018

Actualités / Le personnel académique du Collège universitaire Renison se joint à l’ACPPU

Les délégués à l’assemblée du Conseil de l’ACPPU ont voté le 26 avril pour l’acceptation de la... Lire la suite