Back to top

Actualités / Un comité d’enquête se penchera sur l’affaire Pyne à l’Université Thompson Rivers

Actualités / Un comité d’enquête se penchera sur l’affaire Pyne à l’Université Thompson Rivers

Thompson Rivers University / Flickr

L’ACPPU a lancé une enquête concernant des allégations d’atteinte à la liberté académique à l’Université Thompson Rivers. Le professeur d’économie Derek Pyne a été suspendu de son poste l’été dernier. Selon ses dires, il s’agirait d’une ultime mesure de représailles à son endroit pour avoir publié l’année précédente un article consacré à l’utilisation de publication dites « prédatrices » par ses collègues professeurs et les administrateurs de l’École d’administration et de sciences économiques de l’Université.

Mark Mac Lean (mathématiques) de l’Université de la Colombie-Britannique présidera le comité d’enquête, qui sera aussi composé de Carla Graebner (bibliothécaire) de l’Université Simon-Fraser. Le comité est investi a déterminer si l’administration de l’Université Thompson Rivers a porté atteinte à la liberté académique de Derek Pyne en raison de ses criti­ques contre l’École d’administration et de sciences économi­ques et de sa recherche sur l’incidence de l’utilisation de publications prédatrices  par ses collègues et membres de l’administration; déterminer si la décision de l’administration de suspendre le professeur Pyne était appropriée; et formuler toute recommandation jugée utile.

Dans une réponse écrite à l’ACPPU en novembre, la présidente par intérim de l’Université, Christine Bovis-Cnossen, a indiqué que l’administration ne collaborerait pas avec le comité d’enquête.

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/parliament.v2.png?itok=61zrBCBF
décembre 2018

Actualités / Les universitaires rencontrent les législateurs sur la Colline

Au cours de notre récente journée sur la Colline du Parlement, 40 participants venant des... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/microphone.png?itok=3_eViYuw
décembre 2018

La politisation de la liberté d’expression

En août 2018, le gouvernement progressiste-conservateur de l’Ontario a franchi une ligne... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/g.mcculloch.png?itok=57z_FBCl
décembre 2018

Entretien / Grahame McCulloch

Grahame McCulloch, jusqu’à tout récemment secrétaire général du National Tertiary Education... Lire la suite