Back to top

L'ACPPU rend hommage au professeur et historien du travail Craig Heron

L'ACPPU rend hommage au professeur et historien du travail Craig Heron

iStock.com / sturti

Lors de la 82e assemblée du Conseil de l’ACPPU, le réputé historien du travail Craig Heron a reçu le Prix Lee-Lorch qui souligne sa remarquable carrière académique.

M. Heron, qui enseigne l’histoire à l’Université York, est l’un des historiens du travail le plus en vue au pays et l’un des fondateurs de la « nouvelle histoire du travail » axée sur les expériences des travailleurs, des femmes et des minorités. Chercheur prolifique, il est aussi l’éditeur ou l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire sociale du Canada, particulièrement l’histoire de la classe ouvrière, dont : Working in Steel: The Early Years in Canada, 1883–1935; The Canadian Labour Movement: A Short History; Booze: A Distilled History; The Workers’ Festival: A History of Labour Day in Canada; et la publication primée Lunch-Bucket Lives: Working-Class Hamilton, 1890–1940.

M. Heron a longtemps été bénévole auprès de multiples initiatives locales, régionales et nationales, comme le Workers Arts and Heritage Center, la Fondation du patrimoine canadien (à titre de vice-président) et la Société historique du Canada (à titre de président). Pendant plus de trente ans, il a été en première ligne pour défendre des enjeux touchant les archives et les musées, et a collaboré à plusieurs projets en histoire publique avec une longue liste de syndicats et de groupes communautaires.

« Je ne me rappelle pas avoir jamais eu l’idée de devenir un intellectuel public, a-t-il déclaré aux délégués présents le 5 mai dernier. Ni d’avoir dit un jour à mes parents que c’est ce que je voulais faire plus tard. Mais, à ma modeste façon, je le suis devenu. »

Selon lui, les universitaires devraient être des intellectuels publics, et ne pas se laisser arrêter par les nombreux obstacles qu’ils rencontreront sur leur chemin.

« Nous sommes plus que jamais “invités” à orienter notre enseignement et nos recherches vers des applications pratiques, quantifiables et, si possible, commercialement viables — une démarche déchirante pour les arts libéraux qui, par leur essence même, s’opposent à ces visions du travail académique », d’affirmer le lauréat.

« Nous devons continuer de réaffirmer notre conception de l’engagement public basée sur l’autonomie de nos prati­ques académiques et de nos établissements d’enseignement, ouverte à la critique indépendante et fondée sur l’éthique, et affranchie de toute logique néolibérale. Nous ne pouvons abandonner le rôle crucial de l’université, celui de pilier de la critique sociale indépendante grâce à notre liberté acadé­mique, une liberté que nous respectons et cultivons. »

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/bythenumbers-background.png?itok=q_VGXAWG
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-craigheron.png?itok=pLpGIfr8
juin, 2017

L'ACPPU rend hommage au professeur et historien du travail Craig Heron

Lors de la 82e assemblée du Conseil de l’ACPPU, le réputé historien du travail Craig Heron a... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-genderequity.png?itok=ZTFnsL--
juin, 2017

L’équité de genre progresse

Après un interlude de cinq ans, Statistique Canada a publié à la fin avril les premières données... Lire la suite