Back to top

Au cœur de la question

Au cœur de la question

S.T. de London écrit

Une revue spécialisée prestigieuse a accepté un de mes articles, et j’en suis très heureux. Cependant, dans le formulaire d’autorisation de publication, on me demande d’en céder mes droits d’auteur à la revue. Devrais-je le faire? Je préférerais en garder la propriété.

David Robinson répond

Vouloir conserver la propriété de votre article est très sage. Les membres du personnel académique doivent conserver les droits d’auteur de leurs écrits, pour promouvoir les communications savantes, l’autonomie, l’intégrité, la liberté académique et, plus généralement, les activités d’enseignement et de recherche. En cédant les droits d’auteur, vous perdez le contrôle de votre article : il pourrait alors vous être impossible de l’envoyer par courriel à des étudiants ou des collègues, de le publier sur une page web personnelle ou celle d’un cours, de le verser dans un dépôt institutionnel ou de le publier dans une revue en libre accès. Je vous conseille de négocier une modification à l’accord pour céder seulement les droits minimums requis pour la publication. Généralement, il s’agit d’une simple autorisation de publier et non pas d’une cession de tous les droits d’auteur. Une recherche des mots « ABRC » et « Addenda » sur Google vous amènera à un formulaire très utile, approuvé par l’ACPPU. Si l’éditeur refuse de modifier l’accord, vous devrez décider si c’est vraiment important pour vous que votre article paraisse dans sa revue.

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-craigheron.png?itok=pLpGIfr8
juin, 2017

L'ACPPU rend hommage au professeur et historien du travail Craig Heron

Lors de la 82e assemblée du Conseil de l’ACPPU, le réputé historien du travail Craig Heron a... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/academicadvisor-questionmark.png?itok=XVOOBXca
juin, 2017

Au cœur de la question

S.T. de London écrit Une revue spécialisée prestigieuse a accepté un de mes articles, et j’en... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-confidentiality.png?itok=HmA4qQ8e
juin, 2017

La confidentialité sera protégée

Un juge de la Cour supérieure du Québec a cassé le jugement qu’il avait lui-même rendu en... Lire la suite