Back to top

L'ACPPU suit de près les changements apportés à la session d'hiver en raison de la COVID-19

En réponse au variant hautement contagieux Omicron de la COVID-19, les universités et collèges du Canada retardent le début de la session d'hiver ou reviennent aux cours en ligne.

Les syndicats des professeur.e.s (SPUL) et des chargé.e.s de cours (SCCCUL) de l'Université Laval ont publié cette semaine une déclaration commune demandant au gouvernement du Québec de retarder le début de la session d'hiver jusqu'à la fin du mois de janvier, arguant que le personnel enseignant et les professeurs ont besoin de plus de temps et de préparation pour procéder à la transition.

L'ACPPU suit de près ces changements et en informe ses membres et le public dans sa base de données sur les plans de réouverture des établissements. À ce jour, 61 collèges et universités du Canada, dont 59 associations de personnel académique membres de l'ACPPU, ont annoncé que le début de la session d'hiver 2022 sera retardé ou que les cours ont repris ou reprendront en ligne.