Back to top

Le choix du nouveau recteur de l’UdM doit se faire à visage découvert

(Ottawa – 12 décembre 2019) L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU) s’inquiète de la décision de la direction de l’Université de Montréal d’avoir mis en place un processus de sélection opaque pour le choix de son prochain recteur.

Dans une lettre adressée au chancelier de l’institution, la présidente de l’ACPPU, Brenda Austin-Smith dénonce notamment le fait que la liste courte de candidatures au poste de rectrice ou recteur puisse inclure des candidatures secrètes dont le nom ne sera pas communiqué à la communauté universitaire. « Il est également troublant que les membres de l’Assemblée universitaire ne puissent pas donner leur avis sur la composition de la liste courte et qu’aucun forum public ne soit prévu pour permettre aux candidats de présenter un programme et d’échanger avec les membres de la communauté universitaire », écrit encore Brenda Austin-Smith.

L’ACPPU demande au chancelier Louis Roquet de revoir sa décision afin que les membres de l’Assemblée universitaire puissent contribuer à l’élaboration de cette courte liste et aussi de rendre cette liste publique en totalité quand le choix sera fait. L’ACPPU demande également de tenir un forum public avec chacun des candidats qui permettra à la communauté universitaire de mieux connaître leurs visées pour l’avenir de l’Université de Montréal.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Valérie Dufour, Directrice des communications, ACPPU, (613) 293-1810 ou dufour@caut.ca