Back to top

Reconnaissance de la valeur de la diffusion de la recherche en français

Lorsqu'ils étudient un dossier de permanence ou de promotion, certains établissements postsecondaires accordent moins de valeur aux publications scientifiques et à la communication de résultats scientifiques en français. Le Canada ayant deux langues officielles, les membres du personnel académique ont le droit de mener leurs activités de recherche dans la langue de leur choix. Par conséquent :

  • Une publication ne peut être dévalorisée sur la seule base de la langue dans laquelle elle a été faite.
  • Le choix de publier en français ne doit pas nuire à la carrière d'un membre du personnel académique.
  • Les communications scientifiques en français dans des forums comme l'ACFAS sont importantes pour les chercheurs francophones.

Les publications savantes en français doivent donc être reconnues au même titre que les publications en anglais.

En somme, puisque les francophones sont soumis aux mêmes critères (enseignement/recherche/service à la collectivité) que leurs pairs anglophones, le fait de travailler, de publier et de vulgariser en français ne doit en aucun cas nuire à leur carrière.

Approuvé par le Conseil de l’ACPPU en novembre 2013.