Back to top

Droit humain des femmes à l’équité

Énoncé de principes de l'ACPPU

L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université s’engage à garantir l’égalité aux femmes dans les établissements postsecondaires canadiens, de sorte à éliminer les disparités socio-économiques et professionnelles qui existent à l’heure actuelle entre les sexes.

Des mesures actives devraient être prises pour :

1.    veiller à faire respecter et à promouvoir les droits de toutes les femmes du milieu académique, tout particulièrement ceux des femmes autochtones, des femmes ayant une limitation fonctionnelle, des femmes lesbiennes, bisexuelles, transgenres, allosexuelles et bi-spirituelles, ainsi que des femmes racialisées;

2.    encourager la participation équitable des femmes dans toutes les disciplines académiques par la mise en œuvre de pratiques équitables en matière d’embauche, de titularisation, de rémunération, de régularisation et de promotion;

3.    corriger le déséquilibre actuel entre les hommes et les femmes qui occupent des postes de direction;

4.    résoudre le problème de la surreprésentation des femmes dans les postes précaires;

5.    encourager et valoriser l’enseignement et le mentorat, la recherche et les activités savantes, et les activités de service à l’établissement et à la communauté au sens large, par des femmes et portant sur des questions intéressant les femmes;

6.    établir un bureau de l’équité doté d’effectifs qualifiés et disposant des ressources et de l’autorité nécessaires pour mettre en œuvre des politiques et des programmes d’équité;

7.    procéder régulièrement à un examen de l’équité salariale et corriger les anomalies inéquitables;

8.    garantir l’équité en matière de pensions;

9.    reconnaître que les femmes assument des responsabilités familiales disproportionnées et établir des politiques favorables à la famille, notamment celles qui régissent le recrutement, l’embauche, la fidélisation, la titularisation, la régularisation, les promotions et les congés;

10.    offrir l’accès à des services de garde d’enfants abordables et pratiques sur les campus ou à proximité.

Approuvé par le Conseil de l'ACPPU, novembre 2018.