Back to top

L’ACPPU salue la nomination de la conseillère scientifique en chef du Canada

(Ottawa – 26 septembre 2017) L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université se réjouit de la nomination annoncée par le gouvernement fédéral de Mona Nemer au poste de conseillère scientifique en chef du Canada.

« Nous espérons que Mme Nemer fera preuve d’impartialité dans les points de vue et les avis qu’elle donnera, de manière à ce que le processus décisionnel aux plus hauts échelons du gouvernement prenne aussi en compte des analyses scientifiques », a déclaré son directeur général, David Robinson.

« Cependant, nous demandons instamment que le poste de conseiller scientifique en chef soit entièrement indépendant et relève du Parlement, et non pas du gouvernement en place. »

L’ACPPU a préconisé l’établissement d’un poste de conseiller scientifique parlementaire et l’a d’ailleurs recommandé dans un mémoire qu’elle a présenté dans le cadre de l’examen du soutien fédéral à la science fondamentale lancé en juin 2016 par la ministre des Sciences, Kirsty Duncan.

« Il convient de noter que la conseillère sera également chargée de favoriser un dialogue positif et productif entre les scientifiques fédéraux et le milieu universitaire, tant au Canada qu’à l’étranger, et de faire de la sensibilisation au sujet des dossiers scientifiques qui concernent le public canadien, précise David Robinson. La libre circulation des données scientifiques n’a jamais été aussi importante, et nous applaudissons cette position, compte tenu des attaques dont la science est de plus en plus l’objet dans le monde entier. »

L’ACPPU se réjouit également de voir que le mandat de la conseillère prévoit que celle-ci donne son avis sur la mise en œuvre de procédures visant à ce que les connaissances scientifiques soient prises en compte lorsque le gouvernement prend des décisions; recommande des moyens d’améliorer la fonction de consultation scientifique au sein du gouvernement; et évalue comment il est possible de favoriser davantage la qualité des travaux de recherche scientifique au sein du système fédéral.

L’ACPPU représente 70 000 membres du personnel académique en poste à 122 universités et collèges au Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Valérie Dufour, Directrice des communications, au (613) 293-1810 ou dufour@caut.ca