Back to top

Actualités / Non à l’augmentation de 200 % des frais d’inscription à l’université et à la baisse du financement de l’éducation postsecondaire à Terre-Neuve-et-Labrador!

Actualités / Non à l’augmentation de 200 % des frais d’inscription à l’université et à la baisse du financement de l’éducation postsecondaire à Terre-Neuve-et-Labrador!

[Canadian Federation of Students-NL]

L’Association du personnel académique de l’Université Memorial de Terre-Neuve se joint aux syndicats présents sur le campus et à des groupes d’étudiants pour exiger que le gouvernement provincial fasse marche arrière en renonçant à réduire les budgets de l’éducation et en mettant fin au gel des frais de scolarité, en vigueur dans la province depuis 1999.

L’Université Memorial de Terre-Neuve a annoncé le 9 juillet qu’elle allait, d’ici 2022, doubler les frais de scolarité applicables aux étudiants de la province et faire grimper à 20 000 $ ceux qui s’appliquent aux étudiants étrangers. Elle répond ainsi à la réduction prévue de 68,4 millions de dollars du financement qu’elle recevra du gouvernement provincial au cours des cinq prochaines années.

L’Université s’attend à ce que l’augmentation des frais de scolarité entraîne une baisse de 20 % des inscriptions.

« Cette décision aura des conséquences énormes, prévient Robin Whitaker, professeure agrégée à l’Université Memorial et membre du Comité de direction de l’ACPPU, en plus d’aller à l’encontre d’autres objectifs que le gouvernement s’est fixé, notamment celui d’attirer et de retenir les jeunes dans la province. Elle minera l’accessibilité aux études supérieures à Terre-Neuve-et-Labrador et encore plus chez les jeunes déjà marginalisés. »

Travis Perry, coordonnateur des adhésions à l’Association du personnel académique de l’Université Memorial de Terre-Neuve, fait écho à Robin Whitaker et ajoute que la baisse de financement entraînera une augmentation de la charge de travail du personnel académique, lequel aura moins de temps pour mentorer les étudiants.

« Nous manquons déjà de professeurs dans certains départements. Une baisse de 20 % des inscriptions aura une incidence directe sur nos membres », fait valoir Travis Perry qui rappelle que la coalition s’oppose à ces mesures d’austérité. Celle-ci demande au gouvernement d’investir dans les jeunes et la diversification de l’économie, plutôt que de poursuivre une stratégie qui n’a jamais marché par le passé. « La coalition a un rôle central à jouer, elle doit recentrer le discours public autour des vrais enjeux. »

Robin Whitaker s’inquiète aussi que la décision d’accorder moins d’importance au financement de l’éducation postsecondaire dans la province incitera les jeunes, et en particulier ceux qui viennent de communautés marginalisées, à opter pour des formations dans les métiers, ce qui aura pour effet de réduire le bassin d’étudiants admissibles aux programmes de préparation aux professions, comme dans les domaines du droit, de la médecine ou de l’ordre public.

En relation

/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/academicadvisor-questionmark_3.png?itok=WZ5dplFM
septembre 2021

Au cœur de la question

A.J. d’Halifax écrit : Certains de mes étudiants ne se conforment pas aux règles de... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/september2021-lead-image-online-final.jpg?itok=HNlVhiQY
septembre 2021

Le casse-tête du retour sur le campus

Au début de l’été, dans un contexte d’augmentation des infections liées au variant Delta et de... Lire la suite
/sites/default/files/styles/responsive_low_constrict/public/news-september2021-covid19-financial-toll.png?itok=I9KhF-0J
septembre 2021

Actualités / Une étude montre les conséquences financières de la COVID-19 pour les établissements d’enseignement postse-condaire

Une étude de Statistique Canada, publiée le 18 août 2021, met en lumière les répercussions... Lire la suite